Publicité

Sonko encore visé par une plainte

Sonko encore visé par une plainte

Vous êtes sur Dakarzoom.com. L'info certifiée, la proximité à tout prix. Lisez et commentez s'il vous plaît nos articles. Vos suggestions sont les bienvenues.

Dans les jours à venir, le leader du Pastef pourrait bien être convoqué à la Division des investigations criminelle (Dic) pour une nouvelle plainte le concernant. En effet, Bés bi a appris que ce 18 avril, le procureur de la République près le Tribunal de grande instance hors classe de Dakar a été saisi d’une plainte d’un certain Frédéric Napel, né à Ziguinchor et domicilié à Zac Mbao. Un dossier qui a été transmis à la Dic pour enquête.

Publicité

Le plaignant accuse Ousmane Sonko de « mise en danger de la vie d’autrui, atteinte à son intégrité, appel au meurtre, fausses accusations et diffamation ». M. Napel estime que, lors de sa déclaration de presse, le jeudi 19 janvier 2023, M. Sonko l’avait qualifié de « comploteur contre sa personne, de criminel au service de l’Etat, de traite, de taupe de la nation, pour avoir transmis des informations classées confidentielles et hautement sensibles à certains militants de Pastef ».

Publicité

Par ailleurs, il a soutenu qu’après ces propos « injurieux », il a commencé à recevoir des injures et des menaces de mort, de même que les membres de sa famille, provenant des inconditionnels du leader de Pastef. Il promet d’aller jusqu’au bout de cette affaire en se constituant partie civile. D’ailleurs, M. Napel rappelle avoir déposé une première plainte à la Division spéciale de la cybersécurité (Dsc) afin que les utilisateurs des numéros de téléphone qui l’ont appelé et qui ont menacé de mettre fin à ses jours puissent être identifiés

➔ À Lire aussi :   Incendie à l'Ucad en juin 2023 : le présumé cerveau de l’attaque arrêté
MERCI DE PARTAGER L'ARTICLE
votre avis sur cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Profitez - en pour lire aussi
idées