Publicité

Escroquerie à hauteur de 33 millions Fcfa : un émigré tombe

Escroquerie à hauteur de 33 millions Fcfa : un émigré tombe

Vous êtes sur Dakarzoom.com. L'info certifiée, la proximité à tout prix. Lisez et commentez s'il vous plaît nos articles. Vos suggestions sont les bienvenues.

Établi en Chine, l’émigré A. Niang est dans de beaux draps. Venu au Sénégal avec ses partenaires pour son business d’import-export, il a été incarcéré et condamné pour escroquerie au courant du mois de septembre 2022.

Publicité

A quelques jours de sa sortie de prison, le quadragénaire est tombé sous le coup d’une autre plainte pour les mêmes faits. Il a encore été placé sous mandat dépôt le 3 mars dernier, sur plainte de D. Kébé.

Publicité

Extrait de sa cellule le 3 avril 2023, A. Niang a comparu devant la barre des flagrants délits de Dakar pour escroquerie. Contestant les faits qui lui sont reprochés, il estime que s’il n’a pas respecté sa part du contrat avec le plaignant, c’est parce qu’il était en prison.

Il reconnaît que D. Kébé l’avait remis 33 millions pour l’achat de deux bus. A cause de ma détention, il n’a pas pu payer le reliquat à son fournisseur qui avait déjà convoyé les véhicules au Port de Dakar. Avant d’ajouter que quand on passe une commande en Chine, on donne une avance et le reliquat se paye à l’arrivée.

➔ À Lire aussi :   Keur Massar : un vendeur de véhicules nargue sa cliente

A l’en croire, D. Kébé s’était rendu au Port autonome de Dakar pour voir les bus et il lui avait même remis les documents. La partie civile soutient avoir remis 33 millions Fcfa à A. Niang, mais il n’a pas honoré ses engagements.

Elle n’a jamais reçu de bus. Abondant dans le même sillage, son conseil Me Makhfouss Thioye, soutient que les bus sont au port de Dakar certes mais ils sont entre les mains d’autres personnes car le prévenu n’a pas payé le reliquat.

Pour la réparation du préjudice, Me Thioye a réclamé la somme de 43 millions de FCFA. Le jugement sera rendu le 7 avril prochain.

MERCI DE PARTAGER L'ARTICLE
votre avis sur cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Profitez - en pour lire aussi
idées