Publicité

Grève de la faim, chambre individuelle, dissolution du PASTEF : Ousmane SONKO fragilise sa santé mentale, explique Ansoumana DIONE.

Grève de la faim, chambre individuelle, dissolution du PASTEF : Ousmane SONKO fragilise sa santé mentale, explique Ansoumana DIONE.

Vous êtes sur Dakarzoom.com. L'info certifiée, la proximité à tout prix. Lisez et commentez s'il vous plaît nos articles. Vos suggestions sont les bienvenues.

Entamer une grève de la faim dès son incarcération, cela prouve nettement que Ousmane SONKO ne supporte pas la prison qui, loin d’être une malédiction, est une épreuve notamment pour certains grands hommes. Contrairement à ses militants qui se sont énormément sacrifiés pour sa cause, le leader politique refuse d’assurer ainsi sa part du combat. Attention, jusqu’ici, il n’a pas été abandonné par ses inconditionnels. En principe, Ousmane SONKO devrait les rassurer en faisant preuve de bravoure, en évitant de tels graves comportements en prison et c’est regrettable.

Publicité

Il semble que Ousmane SONKO souffrirait d’insuffisance rénale, à cause de cette grève de la faim. Mais, une chose est sûre. Il est entrain de fragiliser sa santé mentale, avec la dissolution de son Parti PASTEF et sa détention dans une chambre individuelle, pour des raisons sécuritaires. Cette disposition peut favoriser des dysfonctionnements au niveau du cerveau, liés à la solitude, étant donné qu’il s’abstient de s’alimenter. Ousmane SONKO est entrain de décevoir ses militants à qui il avait promis de ne jamais les trahir. Son comportement en prison ne le grandit pas.

Publicité

Pour quelqu’un qui aspire gouverner le Sénégal, il devrait pouvoir au moins avoir la capacité mentale de supporter cet étape de conquête du pouvoir. Justement, comment pourrait-il battre campagne, s’il parvenait à être candidat à cette élection présidentielle de 2024, avec un faible état de santé physique et mentale. Oui, Ousmane SONKO veut s’auto-détruire pour espérer porter toute la responsabilité au régime du chef de l’Etat Macky SALL. Ce qui, pour moi, Ansoumana DIONE, constituerait une très grosse erreur de sa part et il risque de perdre sa conquête du pouvoir.

➔ À Lire aussi :   Ansoumana DIONE, Président de l'ASSAMM, reçoit un Diplôme d'Honneur décerné par le SUTSAS, ce 1er mai.

Rufisque, le 09 août 2023,
Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM)

MERCI DE PARTAGER L'ARTICLE
votre avis sur cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Profitez - en pour lire aussi
idées