Publicité

Attaque de son domicile à Ziguinchor : le ministre Doudou Kâ condamne et met en garde les fauteurs de troubles

Attaque de son domicile à Ziguinchor : le ministre Doudou Kâ condamne et met en garde les fauteurs de troubles

Vous êtes sur Dakarzoom.com. L'info certifiée, la proximité à tout prix. Lisez et commentez s'il vous plaît nos articles. Vos suggestions sont les bienvenues.

Quatre individus sont gardés à vue pour Association de malfaiteurs, incendie volontaire et détention d’armes blanche. Ils ont été interpellés pour avoir attaqué le domicile du ministre des transports aériens, Doudou Ka, à Biagui 1 à Ziguinchor ce dimanche soir. Sur son compte Twitter, le ministre condamne fermement ces actes barbares non sans dire que : « la République fera face aux promoteurs de la terreur qui veulent saper la paix et la cohésion nationale. »

Publicité

Je condamne avec la plus extrême fermeté l’attaque criminelle préméditée perpétrée les nuits du dimanche et du lundi contre mon domicile à Ziguinchor.

Ces actes de violence gratuite sont inacceptables et indéfendables en démocratie et dans un état de droit. Ils constituent des atteintes graves à la paix sociale.

Rien ne saurait justifier le recours à la violence et à l’intimidation dans le débat public.

Des suites judiciaires seront données pour punir les auteurs et commanditaires de tels crimes.

Je fais confiance à nos forces de défense et de sécurité pour mettre tout en œuvre pour retrouver tous ceux qui, de près ou de loin , sont mêlés à ces actes criminels et les mettre à la disposition de la justice.

Chacun doit prendre ses responsabilités.
Le déchaînement verbal dans le débat public, prôné par le PASTEF et son leader
Ousmane Sonko et basé sur la haine et la manipulation est aujourd’hui un permis de passage à la violence et peut précipiter des affrontements dont personne ne peut mesurer les conséquences.

La République fera face aux promoteurs de la terreur qui veulent saper la paix et la cohésion nationale.

s’indigne le ministre sur son compte Twitter.

Publicité

➔ À Lire aussi :   Ziguinchor : le corps d’un nourrisson extrait d’un canal
MERCI DE PARTAGER L'ARTICLE
votre avis sur cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Profitez - en pour lire aussi
idées