Publicité

Meurtre de son neveu, le fils d’Aïda Ndiaye Bada Lo revient sur le fil drame et déballe

Meurtre de son neveu, le fils d’Aïda Ndiaye Bada Lo revient sur le fil drame et déballe

Vous êtes sur Dakarzoom.com. L'info certifiée, la proximité à tout prix. Lisez et commentez s'il vous plaît nos articles. Vos suggestions sont les bienvenues.

Publicité

Dans sa parution du jour, l’Observateur revient l’audition d’El H. F. Lo ( 53 ans), fils de feu Aida Ndiaye Bada Lo qui avait tué à coups de couteau son neveu à la suite d’une altercation à Dieuppeul. Après deux retours de parquet, El H. F. Mbacké sera déféré au parquet du Tribunal de grande instance de Dakar, ce lundi, 30 janvier. Il est poursuivi pour coups et blessures ayant entraîné la mort après avoir asséné des coups de couteau au fils de son frère.

Le journal du Groupe Futur Média de révéler que l’ancien émigré n’est pas à l’abri d’une qualification des faits en crime. « Je reconnais les faits, a-t-il avoué, lors de l’enquête préliminaire. Mon neveu avait l’habitude de me provoquer et le jour du drame, j’ai riposté puis je lui ai planté quelques coups de couteau. »

Publicité

Il reste à savoir si l’auteur avait prémédité l’acte. El H. F. Mbacké, face aux enquêteurs, a juré que non. « Je n’avais pas l’intention de le tuer », s’est-il défendu, lors de son audition, en présence de son avocat.

« Seydina est mon neveu. Nous n’étions pas en de bons termes, a-t-il ajouté. Nous avons eu plusieurs disputes. Il avait déserté la villa. Plusieurs mois après, il est revenu le 23 janvier dernier. »

El H. F. Mbacké poursuit : « Nous avons eu une fois de plus une vive altercation. Étant plus costaud que moi, il m’a attaqué. Sachant qu’il pourrait prendre le dessus, je me suis retiré dans ma chambre. Il y avait 2 couteaux, je me suis armé de l’un et je suis revenu à la charge. C’est alors que je lui ai administré des coups dans la région du ventre et sur le flanc, sans avoir l’intention de le tuer. »

Il sollicite la clémence de la justice.

Sauf que dans son témoignage le concierge de la maison appartenant à feue Aïda Ndiaye Bada Lô, S. Lèye, âgé de 60 ans, a déclaré, lorsqu’il s’est présenté vers 20 heures, le jour des faits, pour réparer une fuite d’eau, avoir vu la victime, née en 1996, « genoux à terre ».

« Le jeune Seydina rampait difficilement dans le couleur et ses habits étaient maculés de sang », a-t-il ajouté, confiant qu’il est ressorti, paniqué, pour alerter le voisinage, qui a avisé la police.

MERCI DE PARTAGER L'ARTICLE
votre avis sur cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Profitez - en pour lire aussi
idées