Publicité

Après l’affaire Adji Sarr, Cheikh Yérim enfonce encore Sonko

Après l’affaire Adji Sarr, Cheikh Yérim enfonce encore Sonko

Vous êtes sur Dakarzoom.com. L'info certifiée, la proximité à tout prix. Lisez et commentez s'il vous plaît nos articles. Vos suggestions sont les bienvenues.

L’affaire Sweet Beauty opposant Ousmane Sonko à la masseuse est très loin de connaître son épilogue. Après la fuite des audios entre Adji Sarr et MC Niass, c’est autour du journaliste Cheikh Yérim Seck de faire des révélations dans son nouveau livre sur le leader de Pastef, «Macky Sall Face à l’Histoire Passage sous scanner d’un pouvoir africain ». En effet, le journaliste laisse entendre que Sonko n’est pas à son premier coup.

Publicité

Selon Cheikh Yérim Seck, deux évènements permettent de le prouver. « 2019, le ministre de l’Intérieur avait été saisi par des agents de police en patrouille qui lui avaient signifié avoir trouvé, à l’intérieur d’un véhicule garé dans un endroit suspect sur la corniche-Ouest de Dakar, Ousmane Sonko et une femme de nationalité gambienne dans une position délicate. Lorsque cette information a été remontée au Palais, compte tenu de la qualité de la personne concernée, instruction a été donnée de laisser les deux personnes libres de leurs mouvements », révèle-t-il.

Publicité

A l’en croire, lorsque au cours de la préparation de la campagne électorale, un ministre très agité a proposé que cet épisode de la corniche soit évoqué pour décrédibiliser le candidat de Pastef, Macky Sall l’a stoppé net :

« Il ne faut pas glisser sur ce terrain. Allez convaincre les militants et appeler à voter pour la victoire. Montrez que notre projet est meilleur que le sien. Et que nous avons un bilan qui mérite qu’on nous refasse confiance ».

D’après Cheikh Yérim Seck, « quelques années plus tard, lorsqu’une affaire de mœurs impliquant prétendument Sonko et une femme résidant au Maroc a été rapportée en haut lieu, Macky Sall a réagi : « C’est sa vie privée, ça le regarde » ».

« Lorsque, en février 2021, la masseuse Adji Sarr a déposé une plainte pour viol contre le leader de Pastef, Macky Sall l’a appris le lendemain, sur le filet du renseignement », poursuit le journaliste.

MERCI DE PARTAGER L'ARTICLE
votre avis sur cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Profitez - en pour lire aussi
idées